Cartes anciennes « modernes » 

Ces cartes sont « anciennes » par leur date de parution : fin XVIIIème siècle et XIXème siècle; elles sont « modernes » par la méthode mathématique utilisée dans les levés de terrains : la triangulation .

Triangulation effectuée pour dresser les cartes de Cassini relatives à la vallée du Dropt (Source Gallica/BnF) :

triangulation

Les sommets des triangles (points géodésiques) étaient choisis pour leur facilité de pointé optique : localité sur une hauteur (Escassefort, Biron), moulins, etc...

Les cartes de Cassini de la vallée

« Dressée par ordre du roi Louis XV, la "Carte de Cassini" est la plus ancienne des cartes de la France entière à l'échelle topographique. Elle est aussi la première dans le monde qui ait été établie en s'appuyant sur une triangulation géodésique ; celle-ci fut mesurée par Cassini de Thury de l'Académie Royale des Sciences de 1683 à 1744 ; les travaux sur le terrain et la gravure de la carte sur cuivre entrepris en 1750 ne furent terminés qu'en 1815. De nombreuses additions ou corrections portant essentiellement sur les voies de communication furent apportées aux planches de gravure entre 1798 et 1812.
        Malgré certaines imperfections, planimétrie incomplète, nivellement sommaire et imparfait, la "Carte de Cassini" est une oeuvre remarquable, qui a rendu de grands services et a été utilisée jusqu'au milieu du XIXème siècle.
        Ceux qui sont curieux de l'histoire de leur terroir y trouveront d'intéressants renseignements sur l'évolution de la toponymie et des voies de communication. Elle est d'un très bel effet décoratif.
        Elle comprend 154 feuilles de format 104 cm x 73 cm et 26 feuilles partielles de format divers.»
(source IGN)

Chaque dalle, à l'échelle 1/86 400, couvre 40 000 toises sur 25 000 toises (soit environ 80 km sur 50 km). Aux quatre coins de chaque feuille sont portées les distances en toises à la méridienne de Paris et à sa perpendiculaire.

La vallée du Dropt est couverte par quatre dalles:  N°71 et 72 pour la moyenne et basse vallée, N°s 35 et 36 pour la haute vallée (Monpazier, Biron). Le parallèle qui sépare ces dalles se situe à la latitude de Castillonnès.
        

carte Cassini

 
Chaque dalle peut être consultée sur le site Gallica/BnF et comporte deux éditions :

plis carte

Deux échelles : 10 000 toises et 20 000 m (2 myriamètres); le système métrique a été introduit en 1790.

extrait carte

Liens pour la consultation en ligne sur le site Gallica/BnF:

Titre de la dalle carte levée entre édition 1780 édition 1815
71 Bergerac 1762 et 1766 consulter consulter
36 Cahors 1762 et 1776 consulter consulter
72 Castillonnès -Villeneuve - La Réole 1761 et 1765 consulter consulter
35 Sarlat 1768 et 1782 consulter consulter

Pour en savoir plus :

La carte de Guyenne par Pierre de Belleyme

« La carte de la Guyenne fut décidée, au XVIIIe siècle, par l'intendant Charles Boutin qui désirait doter sa province d'une carte plus détaillée et précise que celle que réalisait Cassini pour l'ensemble de la France.
         Sa levée - faite aux frais de la Guyenne- débuta en 1761 pour s'achever en 1789. Pierre de Belleyme (1747-1819), ingénieur géographe du roi, fut chargé, dès 1776, de la gravure des planches (dont trois inachevées) et de leur publication jusqu'en 1819. Le Dépôt de la Guerre acheva les travaux de gravure en 1840.
         Claire, facile à lire par sa grande échelle (1/43 200e), cette carte est précieuse pour l'étude des circonscriptions administratives, de la circulation terrestre et fluviale, de la végétation et des cultures, des industries (forges, moulins, papeteries). Elle est également très utile pour retrouver des noms de lieux-dits anciens
(source : archives départementales du Lot-et-Garonne)
           
Chaque partie de feuille a été scindée en deux (Est et Ouest) pour diminuer le temps de téléchargement (la taille des fichiers est néanmoins supérieure à 1 Mo, mais la qualité des cartes mérite un peu de patience...).
         Ces cartes (ainsi que les cartes relatives à la partie Sud du Lot-et-Garonne) peuvent être consultées dans leur intégralité sur le site des archives départementales d'Agen.

Consultation des parties relatives à la vallée du Dropt : Cliquer sur la zone choisie

  28 Ouest 28 Est 29 Ouest 29 Est 35 Ouest 35 Est 36 Ouest 36 Est 37 Est Image réactive

Les cartes d'État-Major de la vallée

« 267 cartes pour couvrir toute la France à l'échelle du 1:80 000 ont été dessinées entre 1818 et 1881. Ces cartes d'État Major furent longtemps les plus détaillées. Le nom "cartes d'État Major" est d'ailleurs resté dans les mémoires pour désigner des cartes très précises. Toujours imprimées selon des procédés d'époque, en taille douce, elles sont vendues uniquement dans les Points de Vente de L'institut Géographique National »(source I.G.N)

Carte N°193 : « Villeréal » (collection personnelle)

carte état-major

Cette carte couvre la vallée, à l'échelle de 1/80 000, de la source à La Sauvetat-du-Dropt. La carte « La Réole », N° 192, doit couvrir en principe la basse vallée.
      La feuille a été découpée en 16 rectangles collés sur de la toile et séparés par des intervalles de 3mm; les charnières ainsi constituées permettent de plier la carte au format 14,5 cm x 22 cm0 et de  l'insérer dans un étui.
       La carte a été levée par les Officiers du Corps d'État-Major et publiée par le Dépôt de la Guerre en 1857.
       En vente à l'origine au prix de 4Fr, M. Dumaine libraire-éditeur de l'Empereur étant seul chargé de la vente des cartes publiées par le Dépôt de la Guerre (décision ministérielle du 8 mai 1958).
 

La carte comporte plusieurs échelles : échelle métrique (20 km et 20 000m), échelles en lieues (2 lieues terrestres, 1 lieue marine, 4 lieues de poste), échelle en toises (9 000 toises). N.B : le système métrique décimal est légal en France depuis le 2 novembre 1801 et obligatoire depuis le 1er janvier 1840

Les longitudes (origine sur la méridienne de Paris) et les latitudes sont données en degrés et en grades. Un grand cercle méridien terrestre (360 degrés ou 400 grades) mesure 40 000 km; donc, sur un méridien,  1 grade (noté « G ») = 100 km, 1/100 de grade (noté « ' ») = 1 km et 1/10 000 de grade (noté « " »)= 10 m. N.B : Le grade est l'unité légale de mesure d'angle pour l'ensemble des travaux topographiques et géodésiques. Pour les autres usages, en particulier en navigation marine, le degré lui est préféré par habitude.

Liens pour la consultation en ligne sur ce site (les rectangles 14.5 cm x 22 cm de la carte sont numérotés x.y : x = ligne comptée de haut en bas et y = colonne comptée de gauche à droite):

Cantons couverts taille  
1.2 Issigeac Nord 531 Ko consulter
2.1 Eymet + Lauzun Nord 648 Ko consulter
2.2 Issigeac Sud + Castillonnès Nord 801 Ko consulter
2.3 Villeréal Nord + Monpazier 741 Ko consulter
3.1 Lauzun Sud + St-Barthélémy Nord 650 Ko consulter
3.2 Castillonnès Sud + Villeréal Sud-Ouest 789 Ko consulter
3.3 Villeréal Sud + Monflanquin Nord 785 Ko consulter

Cartes cantonales du Lot-et-Garonne

« À partir de 1843 l'agent voyer en chef du service des chemins vicinaux de Lot-et-Garonne, Léopold de Sevin Talive, sur les ordres du préfet, fait dresser des cartes de tous les cantons du département sur les plans d'assemblage du cadastre.
          Ces cartes, souvent accompagnées de statistiques économiques, parfois d'un plan de la ville principale, furent plusieurs fois rééditées (jusqu'à 5 éditions) jusqu'en 1913.
» (source : archives départementales 47)
        Toutes les éditions de chaque carte cantonale figurent sur le site des Archives départementales du Lot-et-Garonne. Pour la vallée du Dropt, consulter en ligne les cartes (3ème édition) des cantons de Villeréal, Castillonnès, Lauzun, Duras et Seyches.

À titre d'exemple, quelques extraits de la carte du canton de Villeréal (édition de 1892) (pour une Image agrandie: cliquer sur la vignette correspondante)

villeréal cartouche statistiques
plan de Villeréal et environs cartouche de la carte du canton renseignements statistiques
 
valid HTML valid CSS